Les événements du RPH

XXXIXe COLLOQUE DU RPH: 

"Angoisses"

Compagnes aux mille visages, les angoisses résonnent en chacun d’une manière singulière. S’invitant

dans le corps comme sur la scène psychique, elles deviennent, passé le seuil du cabinet de psychanalyse,

autant d’indicateurs pour le clinicien. Car agissant en leurres, elles trompent autant qu’elles révèlent ce

qui est en train de se jouer pour un être dans son rapport au manque.

L’angoisse constitue un concept central en psychanalyse. Freud s’y intéressera très tôt et opérera, en

1926[1], des transformations importantes quant à la théorisation de sa source et de son destin. L’élément

majeur du passage de la première théorie freudienne de l’angoisse à la seconde se situe dans le rapport

que cette dernière entretient avec le refoulement, envisagé dès lors comme conséquence et non plus

comme source de l’angoisse. En 1962, prenant appui sur les avancées freudiennes, Lacan consacrera à

l’angoisse toute une année de son séminaire[2]. Il y développera notamment le rapport de l’angoisse avec

le désir de l’Autre.

 

AFF_A3_angoisses-BAT.jpg

Quelles sont les multiples formes que peut prendre l’angoisse ? Dans quelle mesure les théories freudo-

lacaniennes qui soutiennent la pratique psychanalytique des membres du RPH offrent-elles un repérage

 

toujours actuel dans la clinique contemporaine ? En réponse à l’urgence qui conduit un être assailli

d’angoisses à consulter, ou à l’embrasement soudain des angoisses au cours d’une psychothérapie ou

d’une psychanalyse, nous explorerons notamment les techniques que déploie le clinicien pour que

ces angoisses soient mises au service de l’avancée de la cure plutôt qu’elles n’œuvrent à lui faire obstacle.

 

[1] Freud, S. (1926). « Inhibition, symptôme et angoisse », in Œuvres complètes, Vol. XVII, Paris, PUF, 1992, pp. 203-286.

[2] Lacan, J. (1962-1963). Le Séminaire, Livre X, L’angoisse, Paris, Éditions du Seuil, 2004.

« Neurosciences et Psychanalyse : un partenariat possible »

 

Les neurosciences s’intéressent au système nerveux, la psychanalyse étudie le psychisme humain. Deux disciplines différentes, un point commun : l’être parlant, doté d’un cerveau et d'un désir inconscient.  

Freud, inventeur de la psychanalyse, a lui-même commencé sa carrière en tant que neurologue. Aujourd’hui, pour être psychanalyste, il n’est pas nécessaire de passer par la formation neurologique. Pour autant, ces deux disciplines, neurosciences et psychanalyse, se rencontrent car toutes deux travaillent avec l’être parlant : par l’étude du cerveau pour les premiers, par celle du désir inconscient pour les seconds. Spécialistes du cerveau et psychanalystes peuvent être amenés à recevoir les mêmes patients, d’où l’importance de cultiver un travail en partenariat, respectueux des spécificités de chaque domaine d’expertise.

Corps, organisme, chances de réveil, récupération, rechutes, résistances, plasticité cérébrale… à partir des interventions de médecins et des cliniciens membres du RPH, nous verrons au cours de cette journée d’études comment psychanalyse et neurosciences peuvent s’allier pour une meilleure prise en charge du patient. Cette journée s’inscrit dans l’esprit du travail en partenariat, par lequel chaque spécialiste travaille de concert avec l’autre. 

Espace Vinci- 25 rue des Jeûneurs 75002 Paris

Métro Bourse ou Grands Boulevards

Ligne 3, 8, 9

 

Renseignements auprès des organisateurs:
Fairouz Nemraoui 0635478136
Alexis Pochez 0648136533
Matthieu Julian 0783816704

 

Au vu des mesures sanitaires, les événements sont limités à 45 personnes sur place. Au delà des 45 premiers inscrits, les participants seront invités à suivre la journée en ligne, par Zoom.

Si vous souhaitez d'ores et déjà privilégier ce dispositif en ligne, merci de le préciser en envoyant un mail via ce formulaire de contact.

Coordonnées

 

        25 rue du Clos de Paris 95170               Deuil-La-Barre

         06-43-94-22-19

          lealou.ramel@gmail.com

      

 

         Le cabinet est ouvert du lundi              au samedi de 7h à 21h00 

     

 

En cas d'urgence vous pouvez me contacter au 06-43-94-22-19

Itinéraire du cabinet

Ligne de train:

Ligne H 

Gare de Deuil-Montmagny

Gare de La Barre Ormesson

Gare d'Epinay-Villetanneuse

Bus: 256, 337, 356

Plan